L'actu du moment


L’édito

Abbé Soury-Lavergne

Une nouvelle saison pleine de promesses !

Au début de l’année, un événement considérable a retenti dans toute la Région Occitanie ; en présence de Madame Carole Delga (Présidente de la Région Occitanie) et de Monsieur Laurent Roturier (DRAC  d’Occitanie), Monsieur Martin Malvy (ancien ministre et ancien président de Midi-Pyrénées) a annoncé son retrait de tous les mandats majeurs qui furent les siens. Une sorte d’adieu à la scène politique en somme… Il y avait quelque chose du “Chant du cygne” dans son discours et c’est un peu comme un testament qu’il a livré à son auditoire.

Vous le savez, lorsqu’on retrace les différentes étapes d’une longue carrière, certains mots comptent plus que d’autres et je me permets de m’en faire l’écho pour vous… Quelle joie d’entendre cet homme d’État à la longue expérience, devant tant d’acteurs économiques, sociaux et politiques réunis, commencer son propos en réaffirmant solennellement l’importance que revêt à ses yeux le projet de restauration d’Espagnac-Sainte-Eulalie et de l’abbaye de Marcilhac-sur-Célé ! Voilà un homme qui voit loin, pensais-je en moi-même !

Car soutenir le projet de restauration de l’Abbaye, c’est sans aucun doute honorer nos racines patrimoniales et spirituelles profondes pour mieux préparer l’avenir !

Déjà l’abbaye, telle une ruche, bourdonne des allers et venues des artisans, résonne de coups de pics et tremble sous l’effet des machines ! Enfin, grâce à l’enthousiasme suscité (qui ne se dément pas), la première tranche de restauration bat dorénavant son plein, pour préparer l’été qui arrive. Les nombreux pèlerins de l’abbaye pourront bientôt se réjouir de la beauté renouvelée de notre Belle Dame, et les allers et venues des jeunes bénévoles enthousiastes et zélés remplaceront les marches incessantes des artisans.

A partir du 2 juillet, vous pourrez à nouveau retrouver ce mélange de calme, de beauté et de joie qui fait de l’abbaye de Marcilhac un lieu à nul autre pareil !Alors, en vous renouvelant ma gratitude car sans vous rien n’aurait été possible, je vous dis : à bientôt !

+Père Guillaume Soury-Lavergne, curé de Figeac, en charge de l’Abbaye

Temps de Carême avec l’AESM

Temps de Carême 2019

Pourquoi le Mercredi des Cendres ?

Il n’y a pas de véritables raisons au fait que le prêtre dépose les cendres un Mercredi. Cette journée connue comme celle du milieu de la semaine, peut s’apparenter au fait qu’à plusieurs moments dans notre vie, nous soyons en Carême. Le Mercredi des Cendres n’est pas choisi par hasard, puisqu’il se situe entre le 4 février et le 10 mars, en fonction de Pâques et toujours après Mardi Gras !

La curiosité : Il faut savoir qu’au commencement du christianisme, le rite des cendres n’était pas directement associé au début du Carême. Ce n’est qu’à partir du VIIème siècle, que les pécheurs devaient confesser leurs péchés en privé, recevoir ensuite l’imposition des mains et des cendres et se préparer pour l’absolution donnée le Jeudi Saint.

“Oui, tu es poussière et à cette poussière tu retourneras” (Genèse 3.19)

Quelques chiffres
1906
date d'inscription aux Monuments historiques
4 ème
saison du festival Marcilhac des artistes
5267
de dons en 2019
16 - 25
l'âge pour être bénévole

Les actualités de l'Abbaye